England by bike

Récit de Christian et Bernadette

Depuis notre dernier voyage en Angleterre en 2005 dont nous étions revenus enchantés, nous avions pensé qu’un jour nous pourrions y retourner pour rendre visite à quelques vieux amis. Les premiers à Portsmouth (Hampshire) et les seconds à Cheltenham (Gloucestershire).

Le lundi 18 & mardi 19 juin. Nous partions avec nos braves vélos équipés des non moins braves sacoches pour une nouvelle aventure. Bien entendu, nous utilisions le plus possible les petites routes « blanches » des cartes Michelin. Direction Ouistreham où nous devions embarquer sur le ferry. Comme la distance était importante nous l’avons faite en deux jours en faisant étape à L’Aigle. La nuit sur le ferry n’était pas très reposante car nous dormions sur des sièges, ceci dû au fait que volontairement nous n’avions rien réservé à l’avance afin de garder notre liberté de mouvement.

St-Pierre-sur-Dive

St-Pierre-sur-Dive

Bernadette le long de l'Orne

Bernadette le long de l'Orne

Mercredi 20 juin. Arrivés à Portsmouth, nous étions accueillis chez des amis avec lesquels nous avons passé la journée en visitant le vieux Portsmouth. Dans la soirée, nous allions dans un B&B qui nous avait été réservé par nos amis.

Jeudi 21 Juin. Tôt le matin nous accomplissions notre première étape en Angleterre. Le temps était acceptable (sans pluie) et nous empruntions au maximum les petites routes, pour traverser une campagne magnifique avec de charmants petits villages. Les routes étant plus étroites qu’en France, il nous fallait être prudents mais la courtoisie des automobilistes britaniques ainsi que leur prudence était d’un agrément inestimable. On peut dire que dans certaines situations nous étions plutôt gênants pour eux et bien des automobilistes français dans la même situation auraient « pété les plombs ».

abris pique-nique

abris pique-nique

Sherbourne

Sherbourne

Christian

Christian

Vendredi 22 juin. La pluie avait décidé de nous montrer le côté le plus courant du climat anglais alors que nous abordions une région très accidentée pour ne pas dire montagneuse, ce sont les Cotswolds . Si l’altitude est très faible les pentes à gravir ne le sont pas. Nous flirtions souvent avec les 10 – 17 %. On a même vu une côte annoncée sur un panneau à 25% que nous ne devions pas emprunter heureusement. Enfin la pluie, le froid, les côtes et les routes étroites avec tout de même parfois de la circulation, nous n’avons pas vraiment rigolé. Enfin arrivés à Southam tout près de Cheltenham, nous étions heureux d’apercevoir notre amie sous son parapluie à l’entrée de Southam lane.

Samedi 23 juin. Nous flânons dans Cheltenham en y faisant quelques courses et en particulier nous achetons de nouvelles sacoches « Altura » pour remplacer les « Karrimor » de Bernadette, trop vieilles et trop petites.

Dimanche 24 juin. Nous sommes invités par nos amis au restaurant de Cleeve Hill d’où nous avons une vue superbe sur les Cotswolds. Le soir nous préparons nos bagages pour le retour vers la France.

vue de Cleeve Hill

vue de Cleeve Hill

Lundi 25 juin. Durant la nuit nous avions entendu la pluie qui s’abattait fortement sur le toit et cela n’annonçait rien de bon pour la journée. Au lever, la rue était devenue un véritable torrent avec environ 10 cm d’eau qui dévalait de la colline et qui allait se répandre dans la ville; Cheltenham était inondée et nous ne pouvions pas partir. Donc nous passions une journée de plus chez nos amis en attendant que l’eau s’évacue, ce qui fut fait en fin de soirée.

Mardi 26 juin. Par un chemin différent de l’aller, nous retraversons les Cotswolds et les côtes qui n’en finissent pas mais il faut dire que les paysages et les villages sont une belle récompense alors que le soleil fait son apparition. Nous arrivons à Hungerford, la ville qui nous à accueillis jeudi dernier et nous retrouvons le B&B luxueux avec des gens charmants.

Bernadette fait le point à Withington

Bernadette fait le point à Withington

Mercredi 27 juin. C’est le retour vers Portsmouth et le ferry pour Ouistreham. La journée est belle et tout se passe bien excepté les 15 derniers kilomètres. En effet, plus nous approchons de la mer plus le ciel s’obscurcit et une forte pluie nous souhaite la bienvenue. Les voitures nous éclaboussent à volonté et nous atteignons Portsmouth et l’embarcadère. Etant donné que le départ du ferry est à 11:30 nous avons 6 heures de repos que nous mettons à profit pour faire une toilette et mettre des vêtements secs,ainsi nous serons prêts pour le départ du lendemain.
Sur le ferry, nous avons des sièges pour nous reposer mais comme il n’y a que peu de passagers nous dormons sur le sol avec des couvertures. Si la nuit est courte et pas très confortable, au moins nous avons mieux dormi que durant le voyage de l’aller.

Jeudi 28 Juin. Nous sommes en France ! Nous empruntons une belle piste cyclable qui va de Ouistreham à Caen (15 km) mais il nous faut la quitter à Pegasus Bridge pour reprendre le chemin du retour. Les routes sont plus larges et la circulation moins dense. Le vent est favorable et nous aide grandement. Nous apprécions cette situation car les jambes sont lourdes; la température n’est pas très élevée ce qui a pour conséquence d’avoir froid et de mettre beaucoup de temps à nous réchauffer. Le manque de sommeil n’est pas étranger à cette sensation. Nous trouvons un hôtel près de Broglie où nous nous « refaisons une santé ».

l'église de Ticheville

l'église de Ticheville

Vendredi 29 Juin. Après une excellente nuit, c’est le départ pour la dernière étape de ce périple. Nous passons par une route plus au nord et plus importante qu’au début du voyage ce qui nous fait gagner du temps d’autant plus que le vent, très fort ce jour-là, a décidé d’être notre ami. Cependant, arrrivant sur des routes bien connues, la fatigue se fait ressentir puis nous arrivons enfin aux Ulis, heureux de ce voyage finalement réussi avec plein de souvenirs dans la tête.

Cette nouvelle aventure nous donne l’envie de repartir un jour… Paris-Pékin s’approche lentement…