Brevans – Besançon par la Véloroute n°6

Véloroute n°6 Citadelle de Besançon
 

Pour ce second parcours de 126km que j’ai effectué le 6 mai 2013 en 5h00, nous quittons le Lot pour les départements du Jura et du Doubs et nous emprunterons une portion de la Véloroute n°6 qui relie Nantes à Budapest et qui, sur cette portion, longe le canal du Rhône au Rhin et le Doubs. Le départ se fait depuis le gîte de Brevans dont les propriétaires (très sympathiques au demeurant) étaient, lors de mon dernier séjour, en train d’aménager le 1/2 sous-sol pour pouvoir héberger les cyclotouristes randonneurs de la Véloroute.

Saut de la pucelle

Saut de la pucelle

Pour les 59 premiers kilomètres, jusqu’au point de demi tour où le cycliste a fait une petite pause au pied de la Citadelle de Besançon pour s’alimenter, le parcours emprunte la Véloroute qui quitte les berges du canal et du Doubs pour emprunter une portion de route (la D76) entre Orchamps et Etrepigney. À Rochefort sur Nenon on passe au pied des falaises des Roches, plus connues sous le nom du « saut de la pucelle ». La (relative) monotonie des premiers kilomètres jusqu’à Orchamps est cassé par le passage de plusieurs écluses et avec un peu de chance les rencontres avec des hérons cendrés, cygnes ou canards. Entre Rochefort et Orchamps on longe les maisons à flanc de falaise « coincées » entre ce relief escarpé et le Doubs. La pause se fera après le tunnel qui passe sous la Citadelle de Besançon où nous ferons 1/2 tour et emprunterons la Véloroute dans l’autre sens jusqu’à Osselle où vous pouvez continuer jusqu’aux grottes pour les visiter. Mais où nous n’irons pas avec ce parcours puisqu’on quitte la Vélouroute pour s’engager sur la D43 puis la D12 à Byans-sur-le-Doubs et surtout grimper la seule vraie difficulté du parcours, où nous gagnerons 108m pendant 5,4 km et continuer sur la D17 à Liesle en direction d’Arc et Senans où nous passerons devant la Saline Royale qui est au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Collégiale Notre Dame

Collégiale Notre Dame

Nous longeons ensuite la Forêt de Chaux en continuant sur la D17 qui devient la D7 en rentrant dans le département du Jura et sur laquelle nous traverserons plusieurs de ses villages connus sous le nom de Villages de la Forêt de Chaux et du Val d’Amour en suivant la direction de Dole. En parlant de la Forêt de Chaux, ce devrait être un beau terrain de jeu pour nos amis « vététistes ». Au sortir de la Forêt de Chaux à Vilette-lès-Dole nous profitons d’une piste cyclable avant de redescendre l’avenue du Maréchal Juin où nous profitons de la vue sur le lycée Nodier, le musée des Beaux-Arts et la Collégiale Notre Dame. Nous tournons à droite avenue de Lahr avant de franchir le canal et rejoindre de nouveau la Véloroute. Au mois de mai la commune de Dole était en train d’entreprendre des travaux pour permettre à la Véloroute de traverser le canal (et le Doubs) sans devoir emprunter la route. Qui il faut l’avouer a une circulation soutenue à cet endroit. En revanche nous ne resterons pas sur la Véloroute mais emprunterons la ruelle Saint-Mauris puis la rue des Commards (D 244) qui enjambe la voie ferrée aujourd’hui désaffecté que le Président Jules Grévy avait fait construire pour ses besoins personnels afin de se rendre plus facilement à Mont sous Vaudrey. Puis enfin, nous tournons à gauche à la cabine téléphonique pour retourner au gîte en compagnie des vaches qui broutent dans le pâturage d’en face.

Canal du Rhône au Rhin Le Cycliste Le Cygne

CC BY-SA 3.0
Cet article ainsi que les images qui l’accompagnent sont publiés sous licence
Creative Commons BY-SA 3.0

Tags: , , , ,