Les Vosges sous le soleil… et la pleine lune

Les années se suivent et ne se ressemblent pas toujours: pour cette quatrième édition du REV, le parcours a évolué quelque peu, et surtout nous avons bouclé les 600 km sans aucune goutte de pluie!
Revenons donc sur les principales étapes de ce menu gastronomique que nous propose chaque année Jean-Claude, le gentil organisateur du Raid Extrême Vosgien:
L’apéritif commence par le col du Mont des Fourches qui permet d’apercevoir la chaîne des Vosges, et en particulier le mont Saint Odile qui se reconnaît facilement. Ensuite nous passons par le Ballon de Servance, qui depuis le col des Croix n’a rien d’exceptionnel. La descente est d’ailleurs nettement plus longue et permet de faire une reconnaissance de ce qui sera le dessert. Après avoir franchi le modeste col de la Chevestraye, il suffit alors de remonter à nouveau au col des Croix. Après cette mise en bouche, le compteur affiche 100 km.
La première entrée est ensuite constituée d’une double ascension du Ballon d’Alsace, par ses deux côtés faciles et réguliers. Au terme de cette deuxième partie, je prends le temps de m’arrêter au contrôle-ravitaillement pour assouvir un besoin naturel, remplir les bidons et me rassasier.
La seconde entrée passe assez bien avec deux petits cols, le Ménil et Oderen, et le passage au Ventron, toujours aussi joli, surtout par une belle après-midi ensoleillée. Nous longeons également le lac de Wildenstein, tout aussi touristique, avant d’attaquer la montée vers le Markstein et la route des crêtes.
La troisième étape est la dernière avant la tombée de la nuit et l’arrivée des plats de consistance. Nous descendons vers la Bresse, puis remontons le col de Grosse Pierre, puis longeons les lacs de Retournemer et Longemer via le col des Feignes. Il faut ensuite remonter au Valtin par le col du Surceneux, puis descendre la vallée de la haute Meurthe jusque Plainfaing. Reste alors à rejoindre le col du Bonhomme par la Route Nationale qui déroule très bien, puis à reprendre la route des crêtes. Le contrôle du col du Calvaire est l’occasion de revêtir ma tenue nocturne, allumer les phares et me réchauffer un peu auprès du feu et avec un bol de soupe.
Je considère habituellement que les choses sérieuses vont alors vraiment commencer: nous sommes à la mi-parcours en terme de distance, mais pas du tout en terme de difficultés. La boucle d’Orbey, avec les cols du Wettstein et du Collet du Linge permet de se mettre en jambes avant d’attaquer le petit Ballon, qui comme son nom ne l’indique pas est particulièrement difficile, puis le terrible duo Platzerwasel-Breitfirst. Heureusement que la nuit empêche de lire la vitesse sur le compteur car la moyenne baisse sensiblement dans cette partie. Après ce passage, nous reprenons à nouveau la route des crêtes en direction du Grand Ballon, qui à l’aurore est magnifique. C’est ensuite la belle descente vers le col Amic où nous attend un contrôle, sympathique et bien achalandé (comme tous les autres d’ailleurs).
Cette année nous avons l’occasion d’inaugurer le nouveau revêtement de la route forestière qui ramène de nouveau au col Amic, après avoir traversé Wattwiller (célèbre pour son eau de source). C’est un vrai plaisir de rouler sur ce billard et sans aucune circulation.
Avant d’attaquer les desserts, il faut avoir gardé une petite place pour le fromage, non pas le Munster, mais plutôt le col du Hundsruck, méconnu, mais très irrégulier. A partir de ce point, il ne reste que deux montées, mais pas des moindres: le Ballon d’Alsace par Sewen, où je parviens à conserver une vitesse constante de 9 km/h dans les derniers kilomètres, et le Ballon de Servance depuis Plancher les Mines, avec peu d’ombre car le soleil est à son zénith quand je le gravis.
A l’arrivée à Luxeuil, je suis ravi d’avoir accompli l’intégralité du parcours et suis prêt à réfléchir au REV+ en 2012 (il s’agit d’une petite extension de 100 km à travers les collines de Haute Saône).
PS: pour ceux qui souhaitent commencer à s’entraîner pour l’édition 2012 et faire des reconnaissances dans les Vosges, le parcours détaillé est disponible sur http://www.cycloclubfroideconche.com

Tags: , ,